Votre enfant

  • a des difficultés de motricité fine, écrit mal ou lentement, manque de précision dans ses gestes

  • est maladroit, lent, tombe souvent, renverse, se cogne, ne sait pas faire de vélo, s’habiller ou faire ses lacets

  • n’arrive pas à se concentrer, bouge sans cesse, n’écoute pas ou est vite distrait, a du mal à attendre son tour

  • entre difficilement en relation, ne joue pas, ne s’intéresse pas à son environnement, semble « dans sa bulle »

  • a des troubles de la latéralité et ne sait pas quelle main choisir

  • ne sait pas se repérer dans le temps et dans l’espace, a des difficultés en géométrie, ne connaît pas encore sa droite et sa gauche

  • présente des difficultés dans les apprentissages scolaires

  • présente des difficultés d’adaptation liées à un handicap

Votre bébé ou jeune enfant

présente un retard dans ses acquisitions psychomotrices : tenue de tête, retournements, station assise, marche, préhension, communication, relation à l’autre…

Adulte ou personne âgée, vous souffrez de :

  • troubles de la mémoire, du repérage spatio-temporel, de l’attention

  • pertes de l’équilibre, vous avez tendance à chuter

  • maladresse dans vos gestes

  • perte d’autonomie dans les activités du quotidien et les déplacements

Pour les pathologies de type :

  • Trouble du Spectre de l’Autisme (troubles autistiques, TED, syndrome d’Asperger)

  • Trouble Spécifique des Apprentissages (Trouble Développemental de la Coordination, dyspraxie, dysgraphie…)

  • Trouble Déficitaire de l’Attention avec ou sans Hyperactivité (TDA/H)

  • Pathologie génétique (Syndrome d’Angelman, Syndrome de Di Georges, Syndrome de Rett, Syndrome de Dravet, trisomie, myopathie, neurofibromatose…)

Une prescription médicale est indispensable pour bénéficier d’un bilan ou d’un suivi psychomoteur.

Voici quelques signes qui peuvent vous amener à consulter un psychomotricien :